Le marché des tablettes flanche encore

Les tablettes ne s’arrachent plus et au premier trimestre 2017, le marché a de nouveau reculé de 8,5% à 36,2 millions d’unités (source IDC). L’iPad d’Apple reste la tablette la plus vendue, tout en sombrant de 13%. La migration vers les détachables s’opère lentement.

tablettes

La tablette a connu son âge d’or. Connaîtra-t-elle une renaissance ? Apple veut y croire et Tim Cook continue ainsi lors de ses prises de parole d’exprimer son optimisme quant à l’avenir de l’iPad. Depuis trois années consécutives, les ventes sont pourtant en forte baisse.

Lors du lancement (discret) de sa dernière tablette, le constructeur a même été jusqu’à insister sur son petit prix, ce qui n’est pas dans les habitudes de cet emblème du haut de gamme. L’état des ventes d’iPad n’est cependant que le thermomètre du reste du marché des tablettes.

tablettes

Déjà 13 trimestres de recul pour l’iPad

En 2015 et 2016, le marché mondial a fortement reculé. Et la tendance se poursuit début 2017. IDC évalue à 8,5% la baisse des livraisons mondiales lors du premier trimestre. Ainsi, 36,2 millions de terminaux ont été écoulés durant la période, dont 8,9 millions d’iPad, en repli de 13% sur un an.

tablettes tablettes

Parmi les cinq principaux constructeurs, seul un dégage de la croissance. Mais c’est bien son leader, Apple, qui pâtit le plus du désintérêt des consommateurs pour la tablette. Le cabinet précise qu’il s’agit déjà du 13e trimestre consécutif de déclin pour l’iPad.

PC et tablettes : même combat ?

Pour le cabinet, il convient de mettre en parallèle les marchés des PC et des tablettes pour souligner un effet de cannibalisation. Le pic des tablettes coïnciderait avec un recul historique des PC. Et cet effet de contagion resterait d’actualité avec notamment une concurrence entre détachables et convertibles (des PC convertibles en tablettes).

tablettes

X